caribe wave 2018

L'hôtel Mercure, le Caribe Wave et la reconstruction

Lors du Caribe Wave du 15 mars 2018, nous avons organisé un world café sur les risques et les bonnes idées pour faire face à un tsunami pour les touristes, les personnes à mobilité réduite et les personnes en mer. Nous avons pu constaté que le Mercure se reconstruit vite, et même s'agrandit !

Caribe Wave : world café à l'hôtel Mercure

L’exercice CARIBE WAVE 2018 s'est tenu le 15 mars 2018 avec trois scénarios de simulation. Le scénario retenu pour Saint-Martin a été le scénario du sud-est de la Barbade qui reste assez éloigné de Saint-Martin. L’heure UTC prévue pour l’impact sur l’île de Saint-Martin était 14h avec une vague de 3 mètres avec une inertie suffisante pour une submersion grave des zones les plus exposées (Sandy Ground, Baie Nettlé, etc.) touchant les côtes en moins de 3h après l’alerte.

L’équipe de Tilt Public, composée de plus de 15 bénévoles avec des compétences diverses (médias sociaux, gestion d’urgence, dronistes, tourisme, innovation, système d’information, design) en lien avec l’association HAND a déployé à Saint-Martin des dispositifs de supervision en temps réels, des évacuations, des ateliers de co-creation. Ceci pour démontrer que la technologie alliée aux énergies citoyennes et à l’innovation permettrait de sauver plusieurs milliers de vies.


Le 15 mars 2018 après-midi, Tilt Public a organisé à l'hôtel Mercure un world café sur les thèmes suivants : personnes à mobilité réduite, tourisme et personnes en mer. Ces ateliers avaient été précédé d'un exercice d'évacuation le 13 mars de membres du personnel et de touristes vers un point haut.  

Voilà la vidéo de ce temps fort du Caribe Wave 2018 à Saint-Martin !
 

Caribe Wave : interview de Baki, directeur de l'hôtel Mercure

L’exercice CARIBE WAVE 2018 s'est tenu le 15 mars 2018 avec trois scénarios de simulation. Le scénario retenu pour Saint-Martin a été le scénario du sud-est de la Barbade qui reste assez éloigné de Saint-Martin. L’heure UTC prévue pour l’impact sur l’île de Saint-Martin était 14h avec une vague de 3 mètres avec une inertie suffisante pour une submersion grave des zones les plus exposées (Sandy Ground, Baie Nettlé, etc.) touchant les côtes en moins de 3h après l’alerte.

L’équipe de Tilt Public, composée de plus de 15 bénévoles avec des compétences diverses (médias sociaux, gestion d’urgence, dronistes, tourisme, innovation, système d’information, design) en lien avec l’association HAND a déployé à Saint-Martin des dispositifs de supervision en temps réels, des évacuations, des ateliers de co-creation. Ceci pour démontrer que la technologie alliée aux énergies citoyennes et à l’innovation permettrait de sauver plusieurs milliers de vies.

Le 15 mars 2018 après-midi, Tilt Public a organisé à l'hôtel Mercure un world café sur les thèmes suivants : personnes à mobilité réduite, tourisme et personnes en mer. Ces ateliers avaient été précédé d'un exercice d'évacuation le 13 mars de membres du personnel et de touristes vers un point haut.

Bientôt la vidéo de ces temps forts du Caribe Wave 2018, et en attendant, une interview réalisée par Hand du directeur sur son retour d'expérience.

Pour mémoire :

Chaque année, 250 millions de personnes sont affectées par des catastrophes naturelles. Saint-Martin en garde encore des stigmates importants avec le passage du cyclone Irma. Ce chiffre a plus que doublé ces quinze dernières années. Pour limiter les dégâts humains, en 2010, la préparation aux catastrophes naturelles et l’atténuation de leurs effets s’est imposée comme l’une des priorités de l’UNESCO. 

Dans cette démarche de prévention (il vaut mieux prévenir que guérir), chez Tilt Public, innovateurs, makers, bénévoles Saint-Martinois ont décidé de rassembler leurs compétences pour imaginer des solutions nouvelles, pratiques et efficaces qui permettront d’anticiper et gérer mieux les éventuelles catastrophes naturelles : cyclones, tsunami… grâce à l’innovation, au design et aux nouvelles technologies. Notre ambition, renforcer les capacités d’innover des territoires et des populations face au risque naturel.

Cette initiative citoyenne affiche plusieurs objectifs : sensibiliser les territoires et les populations, les agences de gestion des urgences et les communautés à réfléchir aux plans d’action à mettre en place pour protéger la population. Cette mise en situation permet également d’imaginer et de co-construire ensemble des solutions nouvelles. Le passage du cyclone Irma nous l’a appris chèrement. A côté de l’action des pouvoirs publics, l’initiative citoyenne doit permettre la mise en capacité des populations elle-même pour se préparer et gérer les crises auxquelles ils sont confronté.

Pourquoi est-ce si important ? La vulnérabilité des côtes de la Caraïbe et de ces régions adjacentes au risque de tsunami et les pertes potentielles de vies humaines qui pourraient en résulter ont conduit l’UNESCO et 48 pays à organiser Caribe Wave, exercice annuel sur systèmes d’alerte aux tsunamis et autres risques côtiers de la Caraïbe et des régions adjacentes (CARIBE EWS). Une belle occasion pour tester les systèmes d’alerte et d’évacuation des populations vulnérables.

Caribe Wave : ateliers et exercice d'évacuation à l'Ecole au Bord de l'Eau (Saint-Martin)

L’exercice CARIBE WAVE 2018 s'est tenu le 15 mars 2018 avec trois scénarios de simulation. Le scénario retenu pour Saint-Martin a été le scénario du sud-est de la Barbade qui reste assez éloigné de Saint-Martin. L’heure UTC prévue pour l’impact sur l’île de Saint-Martin était 14h avec une vague de 3 mètres avec une inertie suffisante pour une submersion grave des zones les plus exposées (Sandy Ground, Baie Nettlé, etc.) touchant les côtes en moins de 3h après l’alerte.

L’équipe de Tilt Public, composée de plus de 15 bénévoles avec des compétences diverses (médias sociaux, gestion d’urgence, dronistes, tourisme, innovation, système d’information, design) en lien avec l’association HAND a déployé à Saint-Martin des dispositifs de supervision en temps réels, des évacuations, des ateliers de co-creation. Ceci pour démontrer que la technologie alliée aux énergies citoyennes et à l’innovation permettrait de sauver plusieurs milliers de vies.

Le 15 mars 2018, Tilt Public a organisé avec L'Ecole au Bord de l'eau des ateliers de sensibilisation à 8h30 avec toutes les classes de l'école (90 élèves). A 10h00, l'évacuation en temps réel de l’Ecole au bord de l’eau jusqu’à Fort Louis, point haut le plus proche, a été menée au pas de course.

Plus d'infos dans la vidéo ci-dessous (3 minutes)

Pour mémoire :

Chaque année, 250 millions de personnes sont affectées par des catastrophes naturelles. Saint-Martin en garde encore des stigmates importants avec le passage du cyclone Irma. Ce chiffre a plus que doublé ces quinze dernières années. Pour limiter les dégâts humains, en 2010, la préparation aux catastrophes naturelles et l’atténuation de leurs effets s’est imposée comme l’une des priorités de l’UNESCO. 

Dans cette démarche de prévention (il vaut mieux prévenir que guérir), chez Tilt Public, innovateurs, makers, bénévoles Saint-Martinois ont décidé de rassembler leurs compétences pour imaginer des solutions nouvelles, pratiques et efficaces qui permettront d’anticiper et gérer mieux les éventuelles catastrophes naturelles : cyclones, tsunami… grâce à l’innovation, au design et aux nouvelles technologies. Notre ambition, renforcer les capacités d’innover des territoires et des populations face au risque naturel.

Cette initiative citoyenne affiche plusieurs objectifs : sensibiliser les territoires et les populations, les agences de gestion des urgences et les communautés à réfléchir aux plans d’action à mettre en place pour protéger la population. Cette mise en situation permet également d’imaginer et de co-construire ensemble des solutions nouvelles. Le passage du cyclone Irma nous l’a appris chèrement. A côté de l’action des pouvoirs publics, l’initiative citoyenne doit permettre la mise en capacité des populations elle-même pour se préparer et gérer les crises auxquelles ils sont confronté.

Pourquoi est-ce si important ? La vulnérabilité des côtes de la Caraïbe et de ces régions adjacentes au risque de tsunami et les pertes potentielles de vies humaines qui pourraient en résulter ont conduit l’UNESCO et 48 pays à organiser Caribe Wave, exercice annuel sur systèmes d’alerte aux tsunamis et autres risques côtiers de la Caraïbe et des régions adjacentes (CARIBE EWS). Une belle occasion pour tester les systèmes d’alerte et d’évacuation des populations vulnérables.

Jour J du Caribe Wave

Grand succès pour cette première édition du Caribe Wave 2018 pour Tilt en collaboration avec Hand !

Le 15 mars 2018, nous avons organisé à Saint-Martin :

Des ateliers de sensibilisation auprès d’enfants : Atelier Tsunami et bons réflexes Ecole au bord de l’eau de Sandy Ground De 8h30 à 11H15

Un exercice d’évacuation jusqu’à un point haut : Départ Ecole au bord de l’eau de Sandy Ground 11H30 Avec l’association Dream of trail

Des ateliers de co-design de 14h à 17H00 : Tsunami et personnes à mobilité réduite Tsunami et tourisme Tsunami et kit de survie numérique Avec le soutien de l’hôtel Mercure à Saint-Martin

Et plus particulièrement avec l’association HAND : une simulation des actions à mener à partir de l’alerte minute après minute le 15 mars Quelques articles pour plus d'infos !

J-2 avant le Caribe Wave

Nos actions pour Saint-Martin, dans le cadre du Caribe Wave, et en collaboration avec l'association HAND !

Chaque année à la mi-mars, des hackers venus de métropole rejoignent les Antilles pour mettre au point des solutions technologiques peu coûteuses qui permettront de sauver des vies, en cas de tsunami.

Cette année, Tilt Public s'associe pour la première fois à cet exercice du Caribe Wave avec l'association Hackers Against Natural Disasters (Hand), qui tente de sensibiliser la population mais aussi l'administration aux risques naturels. Nous apportons notre ADN numérique et innovation à cette action le 15 mars 2018 !

C'est une initiative citoyenne qui permet de s'entraîner et d'être mieux préparés aux tsunami grâce au Caribe Wave proposé par l'Unesco.

*Pour mémoire, Tilt Public est une association qui vise à renforcer la capacité d’innover des habitants et des territoires et mieux anticiper et gérer les catastrophes naturelles.

Caribewave2018.png

J-5 avant le Caribe Wave

Nos actions pour Saint-Martin, dans le cadre du Caribe Wave, et en collaboration avec l'association HAND !

*Pour mémoire, Tilt Public est une association qui vise à renforcer la capacité d’innover des habitants et des territoires et mieux anticiper et gérer les catastrophes naturelles.

Au-delà des actions de sensibilisation et des premières actions d’urgence, les enjeux de maîtrise des risques, de reconstruction, de développement économique sont majeurs. *

Pour le 15 mars, il est prévu :

Des ateliers de sensibilisation auprès d’enfants : Atelier Tsunami et bons réflexes Ecole au bord de l’eau de Sandy Ground De 8h30 à 11H15

Un exercice d**’évacuation jusqu’à un point haut : Départ Ecole au bord de l’eau de Sandy Ground à 11H30 Avec l’association Dream of trail

Des ateliers de co-design de 14h à 17H00 : Tsunami et personnes à mobilité réduite Tsunami et tourisme Tsunami et kit de survie numérique Avec le soutien de l’hôtel Mercure à Saint-Martin

Et plus particulièrement avec l’association HAND : une simulation des actions à mener à partir de l’alerte minute après minute le 15 mars 2018.

caribe wave.jpg

J-6 avant le Caribe Wave

Notre assocation Tilt est fortement mobilisée pour Saint-Martin cette année !

Situé au cœur de la Caraïbe, Tilt! a vocation à renforcer la capacité d'innover des habitants et des territoires dans les zones en risque de catastrophes naturelles.

Le Fab Lab de Saint-Martin, c'est la première action en "do tank" de Tilt. Ce Fab Lab deviendra à terme le premier centre d’innovation solidaire et responsable de la Caraïbe, consacré à la construction durable et numérique, et dédié à la gestion des catastrophes naturelles.

Le Fab lab est déjà une démarche de solidarité, de créativité, de recherche et de partage. Un « fablab », pour laboratoire de fabrication, est un lieu ouvert au public qui met à disposition toute sorte de machines et d’outils (scie circulaire, découpe laser, imprimante 3D, etc.), notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, utilisés pour la conception et la réalisation d’objets de toutes sortes. C'est un lieu qui mixe artisanat, design et technologie.

Ouvert au grand public, aux entrepreneurs, designers, bricoleurs, étudiants, etc. il constitue un espace de rencontre et de création collaborative qui permet, entre autres, de fabriquer des objets : objets décoratifs, objets de remplacement, outils… mais aussi de transformer ou réparer des objets de la vie courante. Tilt propose du prêt d'outils, un accompagnement pour devenir Maker, des ateliers dédiés à la rénovation, des ateliers dédiés au recyclage des déchets, des stages et des formations dans le bois, le métal, etc. En plus de ces outils, Tilt documente les bonnes pratiques de rénovation (matériaux, méthodes, usages, outils, etc.) en s’appuyant sur les bonnes pratiques locales. Sous forme de courtes vidéos, de tutoriels visuels, d’un guide de la rénovation, etc. une base de connaissance sera créée et mise à disposition du public. Et c'est avec cet ADN numérique et innovation que nous participons au Caribe Wave. Prochain post : plus de détails sur notre action dans ce cadre.

Logo-TILT-Public.jpg

J-7 avant le Caribe Wave

Tilt Public participe au Caribe Wave 2018, un exercice international annuel organisé par l'UNESCO, visant à la préparation des populations caribéennes aux risques de tsunami.

Tilt Public s'associe à cette occasion avec l'association Hand dont voici l'histoire : Fin 2015, à l'initiative de Gael Musquet, jeune hacker guadeloupéen, météorologue de formation, l'organisation de la première mission bénévole d'envergure mobilisant des "Geeks Hacktivistes" de métropole et de Guadeloupe a été lancé, afin de permettre à ces gens aux profils très techniques (Réseau télécom, code, réseaux sociaux, drones et cartographie collaborative...) de participer à l'exercice international Caribe Wave du printemps 2016.

Grace à un appel à financement participatif (crowdfunding), la mission a eu lieu au mois de mars 2016. L'objectif de cette mission fut de délivrer des scénarios de prévention et des débuts de solutions capables de répondre aux conséquences d'un tsunami sur les cotes guadeloupéennes.

Fruit de cette première expérience de terrain, est né le projet "HAND, Hackers Against Natural Disasters" dont l'objectif est de fournir un cadre global d'action et d'organisation décentralisée permettant à des cohortes de "technophiles" de se préparer à des situations de crise et de mettre à disposition leur compétences dans la phase immédiate post catastrophe.

logo-hand-gris.png